Rencontre maroc libye,

Rencontre des deux camps du conflit libyen au Maroc ce dimanche | Arabnews fr

La Chambre des représentants ne s'est pas réunie depuis deux ans, la Libye étant plongée dans le chaos depuis la chute de Mouammar Kadhafi en Deux autorités se disputent le pouvoir dans le pays d'Afrique du Nord: le Gouvernement d'union nationale à Tripoli ouestreconnu par l'ONU, et un pouvoir incarné par le maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l'Est soutenu par une partie du Parlement élu, lui même profondément divisé.

rencontre maroc libye

Un accord de cessez-le-feu permanent a été signé fin octobre entre les deux parties. A l'issue de cinq jours de concertations à Tanger, dans le nord du Maroc, députés de la Chambre des représentants sur un total de quelque membres se sont engagés à mettre fin aux "discours de haine" et "aux divisions" qui minent "l'ensemble des institutions" libyennes.

rencontre maroc libye

Ils s'engagent à organiser des "élections législatives et à terminer la phase de transition le plus rapidement possible", tandis qu'une session réunissant l'ensemble des membres de la Chambre des représentants doit être organisée "dès leur retour" en Libye.

La rencontre aura lieu à Ghadamès sud-ouestà l'intersection des frontières avec l'Algérie et la Tunisie.

Cette rencontre maroc libye est considérée comme préservée de l'influence des cercles de pouvoir des deux provinces historiques, la Tripolitaine dans l'Ouest et la Cyrénaïque dans l'Est. La prochaine réunion en Libye aura un grand impact sur le dialogue politique", a-t-il dit.

rencontre maroc libye

Les pourparlers entre députés interviennent au moment où se multiplient les médiations pour sortir de l'impasse le pays qui dispose des réserves de pétrole les plus abondantes d'Afrique.

Mi-novembre à Tunis, un Forum de dialogue politique organisé sous l'égide des Nations unies avait permis de trouver un accord sur rencontre maroc libye élections le 24 décembremais pas sur les noms des futurs dirigeants de la transition.

rencontre maroc libye

Plus de membres de la Chambre des représentants libyenne se sont engagés samedi au Maroc à "mettre fin aux divisions" qui minent leur pays, en commençant par réunir le Parlement élu "dès cherche homme blanc retour en Libye", selon une déclaration finale. La Chambre des représentants ne s'est pas réunie depuis deux ans, la Libye étant plongée dans le chaos depuis la chute de Mouammar Kadhafi en Cet article est réservé aux abonnés Préserver le journalisme de qualité.

Bien que peu d'informations ont été distillées concernant les questions qui seront débattues par les parlementaires libyens au Maroc, les observateurs s'attendent à ce que la question de la consolidation du cessez-le-feu proclamé dernièrement par les présidents du Conseil présidentiel du gouvernement d'union nationale, Fayez al-Sarraj et du Parlement, Aguila Salah et d'autres questions en suspens relatives à la restructuration du Conseil présidentiel et aux nominations aux postes souverains dans l'Etat libyens, figurent au menu des discussions.

Voir aussi